recette-realisation-peinture-zero-dechet

Comment réaliser de la peinture Zéro Déchet ?

Grande révolution aujourd’hui !

Je ne vous parle jamais trop de peinture, mis à part l’aquarelle. Et pour cause : rien ne m’inspire à sortir une peinture du tube, que ce soit de la gouache ou de la peinture acrylique. Les couleurs ne sont jamais celles que je souhaite, et leur impact écologique n’est forcément pas neutre.

Savais-tu que la gouache a pour liant de la gomme arabique ? Tout va bien, même si le fait de l’acheter demande la production d’un tube en plastique. Dans le cas de la peinture acrylique, c’est du pétrole !

MAIS ! Grande nouvelle : j’ai réussi à suivre une recette de peinture écologique, pour mon plus grand bonheur, avec des pigments naturels. Il s’agit de celle qui est écrite par Bénédicte Moret, dans le livre « Une famille presque Zéro Déchet ».

Un nouveau monde s’offre à moi ! Cette fois, j’ai vraiment envie d’utiliser ces peintures, aux couleurs chatoyantes.

Une peinture écologique facile à réaliser ?

Cette peinture est facile à réaliser, mais tout de même, j’ai essuyé quelques écueils de base. C’est pourquoi il est tout à fait pertinent de regarder ma vidéo, afin que tu puisses comprendre la texture et le processus souhaités. Cela m’aurait aidée !

En bref, après avoir regardé la vidéo ci-dessous, compte une trentaine de minutes pour réaliser ta peinture.

Des ingrédients très basiques pour une recette basique

Il te faudra de l’huile de lin (10 cl), de la farine de blé blanche (100 gr), de l‘eau (1L) et des pigments colorés (200 gr). Et c’est tout !

Tu pourras trouver ces pigments colorés aux adresses suivantes :

Pour le matériel, une casserole, un fouet et des petits pots te permettront non seulement de suivre la recette, mais aussi de conserver cette précieuse peinture.

Cela donne énormément de peinture ! Tu auras en effet environ 300 gr de peinture. Sache que tu n’es pas obligé.e d’ajouter le pigment tout de suite.

Personnellement, ayant quelques sachets de 20 gr de pigments, je vais réaliser une base – que j’ai toujours 1 an après – et la diviser en plusieurs parties, afin d’avoir une palette de petits pots de peinture, avec des couleurs variées, plutôt qu’un seul grand pot.

Tu peux répartir comme tu veux ton pigment, selon la quantité de peinture dont tu as besoin !

La recette

Afin que ce soit le plus simple pour toi, je te conseille de télécharger ma recette juste ici. Tu auras tout : les ingrédients, les mesures, le temps… Et hop ! Ta peinture zéro déchet est prête !

recette-realisation-peinture-zero-dechet-mode-demploi
Aucune donnée enregistrée ne sera divulguée à des tiers.
Vérifie toutes les sections de ta messagerie, parfois les emails s’y cachent !

Ajout des pigments colorés dans la base de peinture à la farine

Mes pots de conservation étant de formes variées, afin de répartir mes 9 pigments de couleur équitablement, je prends 9 contenants identiques. J’ai trouvé quelques verres à vin, mais tu peux utiliser d’autres contenants, pourvu qu’ils soient identiques !

Répartition de ma base dans des verres à vin, que je transvaserai après ajout des pigments dans les pots en verre à l’arrière.
recette-realisation-peinture-zero-dechet
Les pigments sont ajoutés ! Le verre tout à gauche sera la base que je vais conserver.

Mélange bien ton pigment, afin que ta texture finale soit homogène. Elle doit ressembler à de la gouache.

Si tu fais de la peinture blanche, ajoute du pigment blanc. En effet, la base est transparente ! Ajoute donc autant de pigment que pour les autres couleurs, car sinon ta peinture ne sera pas assez opaque.

Comment cette peinture se conserve-t-elle ?

Ensuite, je transvase mes peintures colorées dans des pots de conservation. Encore une fois, j’ai fait ainsi car mes pots ont presque tous des couvercles, mais sont de formes hétéroclites. D’ailleurs, ceux qui étaient sous cellophane se sont moins bien conservés que ceux avec couvercle. C’est bon à savoir !

Je transvase dans des pots fermés et je laisse dans le noir.

Tu vas voir, selon le pigment que tu utilises, ta peinture va peut être se transformer. Voici mon expérience, 1 an après :

  • si elle se déphase, ce n’est pas grave, il te suffit de re-mélanger avant de l’utiliser.
  • si elle moisit un peu, cela peut être réversible. J’ai enlevé les taches de moisi, et mis mes peintures au frigo 4 mois. Depuis, je les ai ressorties et mises au noir, et elles ne moisissent plus !

Je n’ai jeté aucun des pots, au contraire, j’ai encore toutes mes couleurs.

Ma base de peinture, quant à elle, s’est extrêmement bien conservée, dans un pot fermé et dans le noir. J’ai pu, 1 an après, en utiliser une partie pour y ajouter du pigment blanc !

Conclusion

Le tour est joué ! En une trentaine de minutes, tu as une peinture prête à l’emploi.

Comment vas-tu l’utiliser ?
Si tu souhaites un exemple, je te conseille de suivre mes expérimentations lors du dessin d’une courgette…

dessin-en-voyage

Une réflexion sur « Comment réaliser de la peinture Zéro Déchet ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The maximum upload file size: 15 Mo.
You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, archive, other.