Comment dessiner une main tenant une rose ?

Aujourd’hui, je réponds à la question d’une internaute : suite à ma vidéo « Comment dessiner des mains à partir des siennes ? », elle m’a demandé s’il était possible de dessiner une main tenant une rose.

Je trouve le sujet intéressant : effectivement, on ne tient pas une rose n’importe comment ! Elle requiert une position de doigts tout en délicatesse afin de pouvoir la prendre fermement, sans craindre ses épines.

Comment se positionne notre main autour d’une rose ?

La photo ci-dessous te le montre : on tient une rose avec l’index et le pouce, éventuellement le majeur, et on soulève tous les autres doigts ! Cela donne une position de main particulière, qui se prête tellement bien à un dessin délicat, qu’elle se retrouve très fréquemment en dessin classique.

dessin-main-comment-tenir-une-rose

Par où commencer notre dessin de main ?

Tout d’abord, traçons-nous un repère : la tige de la rose. En effet, par comparaison, elle peut nous indiquer la longueur et la largeur de notre main. Cela donne en tous les cas un premier repère, qui permet de placer la main autour de cela.

Ensuite, pour débuter le dessin de notre main, traçons sa forme générale. Attention ici à ne pas confondre les lignes de l’intérieur des doigts avec celles de l’extérieur de la main. Cela est vite arrivé, surtout lorsque l’on considère le creux qui se forme entre le pouce et l’index.

Il faut donc ici bien tracer deux lignes :

  • celle qui relie le pouce et l’index
  • et celle qui part du bout de l’index vers le poignet, en passant par le dos de la main.

Se faisant, regarde bien les espaces qui se forment entre les doigts, autant que les formes propres de tes doigts. Regarder les deux à la fois te donnera deux fois plus de repères ! Cela peut t’éviter bien des erreurs…


Mais au fait… Peut-être vais-je trop vite ? Si tu galères à ce stade, profite de ma formation gratuite ! Je t’offre 5 cours en vidéo, pour acquérir les bases en dessin ! Pour cela :

formation-gratuite-dessin-debutant
Dessin réalisé avec de l’encre d’oignon et du marc de café
Dis-moi qui tu es :
Aucune donnée enregistrée ne sera divulguée à des tiers.
PS : vérifie que tu aies reçu le premier email dans toutes tes sections de messagerie !

L’ajout des détails dans les doigts : trop ou trop peu ?

Pour continuer, on dessine les autres doigts : majeur, annulaire et petit doigt, placés correctement, et proportionnellement cohérents avec le pouce et l’index. Pense à te re-vérifier !

Et puis on va signaler les pliures des phalanges, et les ongles si on les voit. C’est là qu’il faut doser !

  • trop de pliures donnent une vieille main
  • pas assez de pliure donne des doigts « mous », qui se courbent plus qu’ils ne se plient.

Attention aussi, si tu as une main masculine, à ne pas trop ajouter de poils. Ce que l’on souhaite ici avant tout, c’est avoir une main dont la structure est juste. Ce n’est ni l’ajout démesuré de pliures, ni l’ajout de poils qui te la rendront juste ! Si tu trouves que quelque chose cloche, revois la forme globale de ta main.

Dessine toujours plus en détail la peau de la main que les ongles, sous peine d’avoir des ongles « sales ».

Qui dit « main » dit « poignet »…

Afin de donner une « assise » à ta main, dessine le poignet. Cela permettra de guider l’œil de ton spectateur vers la main. Pour « couper » le poignet, une façon élégante est de servir du bord d’une manche – pratique même si en réalité elle n’est pas forcément présente ! Pour une fois, je te donne le feu vert pour affabuler un tout petit peu 😉


Je vais toujours trop vite ? Souviens-toi, si tu galères à ce stade, profite de ma formation gratuite ! Je t’offre 5 cours en vidéo, pour acquérir les bases en dessin ! Pour cela :

formation-gratuite-dessin-debutant
Dessin réalisé avec de l’encre d’oignon et du marc de café
Dis-moi qui tu es :
Aucune donnée enregistrée ne sera divulguée à des tiers.
PS : vérifie que tu aies reçu le premier email dans toutes tes sections de messagerie !

Et puis la rose ?

La rose, dessinons-la en retrait. Le sujet ici est la main, et non la fleur. J’ai donc décidé de la dessiner sans trop de détails. A toi de voir si tu souhaites faire plus, tu as toujours le choix.

Là aussi, pense toujours que tu es en train d’ajouter les éléments, donc des repères. Re-vérifie la position et les proportions de ta main par rapport à la rose, et vice-versa !

Comment mettre la couleur sur la main ?

Mon choix, pour ce dessin, s’est tourné vers le crayon de couleur. Je souhaitais donner toute sa valeur au tracé plus qu’à la couleur. Du coup, en plus sur du papier kraft, cela me donne un dessin très « classique ». Tu peux faire beaucoup plus moderne !

Lorsque tu ombres ta main, réfléchis : où ne passe pas le soleil ? Tout paraît couleur « peau », parce qu’il y a en fait beaucoup de nuances. Regarde bien… qu’est-ce qui est plus brun, que tu considéreras comme les ombres les plus noires, qu’est-ce qui est plus rose, que considéreras comme les tons moyens, et… qu’est-ce qui est plus beige, que tu considéreras comme les zones de lumière ?

Comment colorer la rose ?

J’ai choisis de très peu colorer la rose, car je souhaite la mettre en retrait. Pour colorer de manière rapide et pourtant pas « pauvre », ajoute la couleur au cœur des éléments. J’oppose ici le cœur, c’est-à-dire l’intérieur, au bord.

Cela veut dire que sur mes pétales, je pars du cœur, et sur mes feuilles je pars de la tige.

Et voici le résultat !

Je te souhaite de bien t’amuser avec ce sujet, en commençant par trouver une rose qui te plait ! La mienne, personnellement, rejoindra un bouquet constitué de roses de mon jardin…

A bientôt, pour de nouveaux articles !

dessin-en-voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The maximum upload file size: 15 MB.
You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, archive, other.