chapeau-aquarelle-croquis-aquarelle-carnet-de-voyage-cours-dessin

Comment dessiner un chapeau – aquarelle et capillarité ?

Bonjour à toi !

Dans cet article, je te propose de prendre un prétexte : le sujet de Dessiner chez Soi, mon accompagnement VIP pour mes élèves, le chapeau, pour avoir l’occasion de te montrer une technique à l’aquarelle vraiment simplifiante lorsque l’on souhaite reproduire un sujet tressé : panier, cheveux, chapeau en osier, corbeille…

Comment faire pour avoir un dégradé correct, et ainsi créer de belles ombres dans notre tableau, même pour un objet « à trous » ? En jouant avec la capillarité.

Voyons cela tout de suite !

Comment dessiner les contours d’un chapeau ?

Construction de deux axes

Un chapeau contient deux axes : un vertical, qui passe par le sommet de la tête lorsqu’on le porte, et un horizontal, qui correspond à la ligne avant-arrière de la tête.
Ceci qu’il posé ou porté, bien sûr !

Il nous faut donc d’abord trouver l’inclinaison de ces deux axes, afin de construire le dessin de notre couvre-chef.

Dessin du bord du chapeau : une ellipse

Ensuite, gardons en tête qu’une ellipse, c’est symétrique. Ici, nous avons un chapeau aux bords plus ou moins réguliers, plus ou déformés.
Cela veut dire que la symétrie n’est peut-être pas totale sur le terrain, mais il est bon de savoir qu’en théorie, oui.
Tu le vois sur mon esquisse, mon ellipse – le bord du chapeau – est symétrique verticalement (haut-bas), mais pas tout à fait horizontalement (droite-gauche), du fait des déformations du trilby.

Dessin de la partie supérieure du chapeau

Enfin, dessinons la partie supérieure du chapeau.
Celle-ci commence au même niveau que le bord du chapeau : l’ellipse basse, qui correspond au tour de tête, a donc les mêmes axes de symétrie que le bord du chapeau. Elles sont concentriques.

Le dessus du chapeau est, lui, plus simple à dessiner : les contours sont un peu trapézoïdaux, et le dessus est plus géométrique.


Si ici, à ce stade, tu galères déjà trop pour ton dessin, je t’offre 5 premiers cours de bases offerts, dans lesquels tu pourras en savoir un peu plus sur les ellipses. Pour en bénéficier, dis-moi qui tu es :

formation-gratuite-dessin-debutant
Dis-moi qui tu es :
Aucune donnée enregistrée ne sera divulguée à des tiers.
PS : vérifie que tu aies reçu le premier email dans toutes tes sections de messagerie !

Esquisse des détails du chapeau

J’ajoute ensuite le nœud, les détails, je vérifie mes proportions, et… mon dessin, mon esquisse préparatoire est terminée !

Mise en couleurs et exercice de capillarité avec l’aquarelle

C’est là que tout commence, et que la magie opère !

Pour tout voir en vidéo, regarde bien à partir de la minute 6’20 !

D’abord, on gomme légèrement le chapeau, de sorte à voir les traits, mais léger-léger, qu’il n’y ait pas de gris dans notre aquarelle ensuite.

Ensuite, on dessine directement, avec un pinceau fin – ici, je teste le pinceau Optimo, Escoda 2 – le tressage de l’osier, à l’eau claire. L’idée est là de créer comme de petits canaux d’eau.

Et là, on ajoute le pigment, ici je prends de la Terre d’ombre brûlée de chez Sennelier, et, par capillarité, celui-ci va se diffuser dans les canaux d’eau. Magique !

C’est ainsi que, en mettant plus ou moins de pigment, pour foncer une partie, on obtient de très doux dégradés, à l’intérieur même du tressage, tout en conservant les trous de celui-ci.

On peut aussi, si l’on veut agrandir la zone travaillée, ajouter de l’eau, et tirer les canaux. le pigment et l’eau vont alors s’étaler selon la logique du tressage (regarde la vidéo si je ne suis pas claire).

Je crée ainsi trois parties, les plus ombrées, dans le tressage du chapeau.

Mise en couleurs du ruban et du bord du chapeau

Pour poursuivre le couvre-chef, je peins le ruban, avec la technique courante de l’utilisation de l’aquarelle : je mouille mon pinceau, je caresse le pigment, et j’applique sur le papier.

Je peins aussi le bord du chapeau, qui a la particularité, pour ce Trilby, d’être constitué de plusieurs bandes. Je les reproduis en peinture, avec des coups de pinceau qui les dessinent.

Lavis d’aquarelle – liaison et harmonie

Enfin, je crée un lavis, c’est-à-dire une couche de peinture claire, diluée, par-dessus les trois parties de tressage, et l’entièreté de la partie supérieure du chapeau, afin de lier ces trois parties ensemble.

Conclusion

Quelques tout petits détails et retouches après, lorsque la peinture est tout près de sécher mais pas encore tout à fait, j’ajoute :

  • Le nœud et son ombre, en ajoutant du pigment sombre en lieu de place des ombres. Le dégradé se fera tout seul grâce à l’eau qui va diffuser le pigment,
  • L’ombre portée : un trait très foncé tout contre le chapeau, au pinceau fin, puis un trait d’eau tout contre le premier, afin de faire diffuser la couleur, tout en conservant le pigment, donc l’ombre, bien contre le chapeau.

Et voici le résultat !

Croquis aquarellé d’un chapeau Trilby

Si tu veux en apprendre plus sur le dessin de chapeau aux crayons de couleurs, clique sur le bouton ci-dessous :

formateur-dessin-en-ligne-creativite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 15 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, archive, other.