aquarelle-débutant-dessin-croquis-aquarelle

Quelques bases en aquarelle…

Bonjour à toi !

Aujourd’hui, je te propose de (re)voir quelques bases en aquarelle. personnellement, c’est un medium que j’utilisais beaucoup quand j’étais enfant, que j’ai un peu délaissé… et auquel je reviens maintenant, avec beaucoup de plaisir.

Le premier défi pour moi a été de mettre en mots ce que je faisais instinctivement, empiriquement. Voici chose faite, avec quelques astuces que je te délivre.

Ce qu’il faut retenir

Obtenir une couleur homogène

Un lavis est une couleur homogène sur une surface donnée. Cette couleur peut être plus ou moins foncée.
On peut obtenir un lavis en mouillant préalablement le papier, ou en mettant directement le pigment… avec beaucoup d’eau tout de suite !

La couleur va aller jusqu’où elle peut, c’est-à-dire jusqu’aux limites de la surface humide.

On peut superposer les lavis, ou les couches d’aquarelle. Elle se multiplient alors. Un jaune par-dessus un bleu donneront un vert, ou un bleu jaune, ou un jaune bleuté, tout dépendra du degré de coloration de ces lavis jaune et bleu.

Différents degrés de netteté

Il faut savoir aussi que plus on ajoute d’eau, plus le papier est humide, plus la couleur « fuse », c’est-à-dire s’étend.

Au contraire, plus le papier est sec, plus nos coups de pinceaux vont être précis.

Il faut donc jouer entre le mouillé et le sec, avec tous les degrés de netteté possibles entre les deux !

Contenir la couleur

Lorsque ta couleur fuse un peu trop à ton goût, tu peux la contenir avec une autre couleur ajoutée autour de celle-ci. Les pigments de la seconde couleur vont retenir ceux de la première.

Effacer les erreurs

Oups ! J’ai mis une goutte au mauvais endroit ! Pas de panique, prend ton chiffon, tamponne-le sur la goutte. Elle sera déjà à moitié effacée. Ensuite, mouille ton pinceau à l’eau transparente, et applique-le sur le reste de tache. Tu vas voir, celle-ci va disparaître sous tes yeux !

Si tu utilise cette propriété, tu peux faire des nuages en tamponnant ton chiffon sur un lavis. Sympa, non ?

Par quel sujet commencer ?

Les feuilles d’automne sont un merveilleux sujet d’expérimentation, pour l’aquarelle comme pour tous les mediums. Tu peux t’amuser, expérimenter, tu auras toujours de belles feuilles à la fin, quoi qu’il se passe !
C’est une bonne façon de dédramatiser les peurs, et d’acquérir un peu de liberté en couleur.

Quel matériel acheter ?

J’utilise des aquarelles Sennelier. Choisis les couleurs que tu aimes bien !
Mon pinceau est un « petit-gris », de chez Raphaël. Le n° 803 est de bonne taille, il peut être à la fois précis et couvrir de moyennes surfaces. Le bon papier est un papier 100% coton, de préférence, d’environ 300 grammes.
Dégote-toi un vieux chiffon en coton et un pot à eau, et tu es prêt.e à expérimenter !

Comment voir « en vrai » ?

Voici une vidéo qui te résume tout, et qui te permet de voir « en vrai » !

A toi de jouer !

En attendant, je t’offre une formation, courte, de 5 cours fondamentaux en dessin. Tu es intéressé.e ?

Dis-moi qui tu es :

Aucune donnée enregistrée ne sera divulguée à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *