comment-dessiner-plume-et-encre-de-chine-débutant-cours-vidéo

Comment dessiner une orchidée avec une plume et de l’encre de Chine ?

Aujourd’hui, je décide de dessiner une orchidée pour ma voisine. Je réalise ainsi une carte pour elle, pour un événement particulier de sa vie.

Pour cela, je n’ai pas beaucoup de temps, et je dois faire un effet « boeuf ». J’opte donc pour l’encre de Chine, qui va me permettre d’avoir un dessin très précis et très net !

Cette orchidée est l’occasion pour moi de te montrer quelques astuces de ce medium magnifique, que l’on peut utiliser pour donner de l’intensité, du contraste, et donc du volume à tous nos dessins !

Comment bien choisir sa plume ?

Il existe différents types de plumes. Plus ou moins souples, et plus moins larges, avec pointe fine ou tronquée.

A toi de savoir ce que tu souhaites en faire :

  • Si tu souhaites calligraphier, prends une plume large, qui te permettra de créer les épaisseurs variées de traits souhaitées, tout en restant calibrées. Tes lettres seront ainsi très régulières.
  • Si tu souhaites dessiner, prends une plume souple, à la pointe fine, qui te permettra de varier très vite les épaisseurs de trait.

Plus ta plume est souple, plus elle te permettra de dessiner facilement en « reculant », c’est-à-dire de droite à gauche pour un droitier, et vice-versa pour un gaucher.

Comment tremper sa plume dans l’encrier ?

Cela vaut le coup de s’attarder sur le trempage dans l’encrier. En effet, c’est à cette étape que l’on va pouvoir éviter la coulure inopportune sur le papier ! Celle qui fait peur à tous…

Bon encrage
Encrage insuffisant

Il faut pour cela tremper la plume jusqu’à son réservoir :
Son petit trou, si elle en a un. Si elle n’a pas de réservoir, trempe-la jusqu’à au moins dépasser le triangle de la pointe.

Enfin, lorsque tu sors ta plume de l’encrier, prends le temps de poser et reculer la pointe de ta plume sur le bord de l’encrier, afin que l’encre soit répartie de manière homogène sur l’arrière de la plume.

Quelle autonomie peut-on avoir avec sa plume ?

L’autonomie ainsi créée va être décuplée ! Le réservoir va libérer l’encre au fur et à mesure. Tu peux avoir 5 minutes d’autonomie ! De quoi dessiner la moitié de mon orchidée, dans la vidéo ci-dessous.

Comment varier les épaisseurs de trait ?

Varier les épaisseurs de traits va donner de la vie et des ombres à ton dessin. Tout d’abord, tu peux le faire en appuyant sur ta plume, la pointe va alors s’élargir. Attention à doser ta force pour ne pas la casser !

Si tu trouves que ton trait n’est encore pas assez épais, change de plume, et opte pour une pointe plus large !

Comment faire comprendre les superpositions de plans ?

C’est le bonus de cet article : l’orchidée a en effet la particularité de faire des fleurs dos à dos. Sur un dessin, cela veut dire qu’elles se superposent.

Afin de faire comprendre que certaines fleurs sont à l’arrière, dos à nous, commence par dessiner les fleurs devant, celles qui sont face à nous. Tu peux ensuite dessiner les fleurs à l’arrière, celles qui sont dos à nous, et faciliter la lecture de ton dessin en interrompant les traits du contour de la fleur arrière juste avant la fleur qui est devant.

dessin-en-voyage

Tu souhaites aller plus loin, et savoir dessiner ce que tu veux quand tu le souhaites ? Si tu es motivé.e, je t’offre une petite formation : 5 cours en vidéo, qui viennent dans ta messagerie email tous les 2 jours !

Dis-moi qui tu es :
Aucune donnée enregistrée ne sera divulguée à des tiers.
PS : vérifie que tu aies reçu le premier email dans toutes tes sections de messagerie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *