Comment dessiner la matière « bois » – en noir & blanc et en couleur ?

Bonjour à toi !

La matière « bois »… on la rencontre souvent, dans nos sujets de dessin. Je te parle ici de bois poncé, de bois coupé, de bois huilé, ciré, vernis… Pas de bois de forêt ou d’écorce, qui est le sujet d’une autre vidéo.

Comment faire, donc, lorsque l’on souhaite représenter un objet en bois ?

Comment illustrer ses veines, sa douceur et avoir les clefs pour correctement dessiner le volume de cet objet en bois, sans que tout cela se confonde, en gardant la lisibilité de ton dessin ?

Je donne mes explications en deux volets : en noir et blanc d’abord, puis en couleur. Reste jusqu’au bout !

J’ai choisi, pour te montrer tout cela, cet objet : une demi-sphère en bois, creuse, sur un socle cylindrique, lui aussi en bois.

Mon sujet

Par où commencer ton dessin ?

Tout d’abord, on dessine les contours de notre objet, comme toujours. Si tu as des difficultés à réaliser ton esquisse, je te propose de suivre ma formation offerte. Elle t’aidera !

formation-gratuite-dessin-debutant
Dessin réalisé avec de l’encre d’oignon et du marc de café
Dis-moi qui tu es :
Aucune donnée enregistrée ne sera divulguée à des tiers.
PS : vérifie que tu aies reçu le premier email dans toutes tes sections de messagerie !

Le bois en noir et blanc : ombrages

Une fois les contours dessinés, la suite est la mise en place des ombres. Et c’est à partir de ce moment que l’on va dessiner différemment, selon notre choix : nuances de gris ou couleurs.

En noir et blanc, on les place donc nos ombres comme si nous n’avions pas particulièrement l’intention de dessiner du bois. Comme si la surface était totalement lisse, et exempte de motif.

Placement de mes ombres. Avec l’estompage, il est normal que le dessin devienne plus flou !

Pour savoir dans quel sens quels traits de crayon dessiner, reprends les cours que tu connais, et auxquels tu as accès avec moi, de bases.

En attendant, je montre mon placement, et mes coups de crayons, qui correspondent à mon objet spécifique, ici en vidéo, pour te guider :

Des contours nets et précis, pour un objet « réel »

Une fois les ombres placées, estompées comme tu le souhaites, on reprend les contours afin de les préciser.
En effet, plus ils sont nets, plus l’objet dessiné paraîtra réel.

N’oublie pas les ombres portées !

Précision des contours

Dessin du motif « bois » en noir et blanc

Ici, la première chose que j’ai à dessiner est la limite entre les deux parties qui composent ma demi-sphère. Elle a été réalisée avec deux pièces collées ensemble. Je dessine donc un trait courbe, pour la signaler.

Concernant les veines, on peut remarquer qu’elles dessinent ici des cercles, concentriques, et de plus en plus rapprochés à mesure qu’on s’éloigne de leur centre.

Le défi ici en dessin est de dessiner par-dessus de placement des ombres, sans le contredire, et sans que tout devienne tout gris. Il va falloir, autant que faire se peut, conserver les valeurs : que ce qui est clair le reste, autant que ce qui est foncé.

Pour cela, au milieu, dans la lumière, je vais plutôt suggérer les veines, avec des traits de crayons très fins et légers, plutôt que d’ajouter plein de détails.

Les détails, je les réserve pour les zones d’ombre, dans lesquelles je peux ajouter quelques traits plus foncés.

Les deux pièces de bois assemblées ne présentent pas les mêmes veines. J’adapte donc mon dessin, bien sûr, à ce que je vois !

Harmoniser son dessin

De même, les noeuds que l’on peut voir, les « taches », les veines, de l’intérieur du bol sont à dessiner, avec le même degré de précision qu’à l’extérieur.

C’est important pour que ton dessin soit cohérent dans sa globalité !

Mon dessin terminé

Ici, je n’ai pas donné beaucoup de contraste, pour conserver la douceur de la matière « bois ». Il s’agit d’une caractéristique de cette matière là, contrairement au métal, par exemple, que je te propose de comprendre dans un autre article.

Il y a donc plusieurs valeurs, mais peu de contraste.


Le bois en couleur – sur papier kraft ou papier blanc ?

Comme il s’agit de bois, j’ai choisi de dessiner sur du papier kraft. En effet, il a une couleur qui s’en rapproche déjà fort ! Ainsi, j’ai une base déjà « colorée » pour mon dessin.

Je n’aurai pas besoin de colorer plein de surface au crayon ! Un vrai gain de temps et d’énergie !

Si jamais tu n’as que du papier blanc chez toi, prend le temps de créer une base « neutre », qui soit une couleur moyenne du bois de l’objet que tu as choisi : la couleur qui est la plus présente, en terme de surface, mais pas la plus foncée, pour pouvoir gérer les contrastes plus tard.

Choix des couleurs

Je choisis 4 couleurs :

  • un brun très foncé, qui me servira à dessiner les ombres les plus foncées,
  • une moyenne, pour les nuances médianes,
  • un jaune, qui me servira à éclaircir,
  • et un blanc, qui, finalement, ne me servira pas. Il aurait pu me servir à la place du jaune.
Choix des couleurs

Sur du papier kraft, je commence – toi, tu continues, si tu as du papier blanc – par utiliser le crayon de couleur qui se rapproche le plus de la couleur « kraft » – ou moyenne.

Ainsi, si l’on fait une erreur, ce ne sera pas trop grave. Pas besoin de gommer, on pourra rectifier avec les autres couleurs !

Placement des ombres en couleur

Avec cette couleur, je place les ombres médianes, c’est-à-dire les ombres qui ne sont pas les plus foncées. Là aussi, attention au sens des traits de crayons !

Tu peux voir comment j’ombre ici :

Tu le vois, je fonce de plus en plus : j’appuie sur le crayon un peu plus fort sur les côtés.

Je place toutes les ombres de cette nuance ! Et je redéfinis les contours qui en ont besoin.

Placement des ombres médianes

Ajout des contrastes en couleur

Maintenant, je m’intéresse aux contrastes : je fonce, je contraste donc avec un crayon de couleur plus foncé. Et je redéfinis les contours qui en ont besoin.

Ajout du contraste

Dessin des veines du bois

Ensuite, on va faire comme en noir et blanc : dessiner les veines, plus ou moins foncées.

Pour cette étape, et donner subtilité et nuances, tu peux :

  • appuyer sur ton crayon
  • ne pas appuyer sur ton crayon
  • prendre une couleur plus ou moins foncée
  • prendre une couleur plus ou moins claire.

Dans les ombres, je prends une autre couleur, du jaune, pour pouvoir dessiner les veines dans les parties sombres. Le jaune se détachera dans ces zones-là.

A l’intérieur de l’objet, les étapes sont les mêmes, et, dans un souci à nouveau de cohérence, on garde les mêmes couleurs.

Dessin terminé : les veines du bois sont dessinées et les ombres sont placées.

Conclusion

Pour avoir un dessin qui illustre bien la matière « bois » et le volume d’un objet, distingue bien deux choses :

  • ses ombres
  • son veinage, ou motif

En effet, ce n’est qu’en distinguant les deux, et en n’ajoutant pas trop de détails dans les parties lumineuses, que tu vas y arriver !

Il est de mise, ici, de trier, parmi ce que tu vois, ce qu’il y a de plus pertinent à restranscrire sur le papier.

  • Des détails à dessiner ? Marque les dans les ombres.
  • Des parties lumineuses à conserver ? Dessiner légèrement, et pas forcément tout !
dessin-en-voyage

T’ai-je aidé.e ? Que vas-tu dessiner, chez toi ?

Une réflexion sur « Comment dessiner la matière « bois » – en noir & blanc et en couleur ? »

  1. Que tal Florence, te escribo para desearte un feliz cumpleaños en compañía de tus seres queridos y en especial de ese pequeño angelito que por nueve meses llevaste contigo, Deseo que la vida te sonría todos y cada uno de los días. Eres una persona muy especial y, se que serás una estupenda madre para tu pequeñito, deseo que seas la persona más feliz del mundo. como me gustaría obsequiarte un ramo de flores en este momento, sin embargo, eso no creo posible por la distancia que me separa de ti, mejor te mando un fuerte abrazo y mis mejores deseos.
    Saludos desde Ciudad de México
    Atentamente Edu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 15 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, archive, other.