florence-adam-dessin-perspective-formation-en-ligne-escaliers

Comment dessiner des escaliers en perspective ?

J’ai envie de te proposer un exercice de perspective, aujourd’hui !

Je réponds ainsi à la question d’une abonnée : comment dessiner des escaliers en perspective ? J’ai ENFIN trouvé le bon escalier pour te le montrer !

Un escalier simple, droit, et aux marches peu nombreuses. Parfait pour débuter !

L’escalier que j’ai choisi de dessiner

Où placer la ligne d’horizon ?

Regarde bien la photo ci-dessus : Où placerais-tu la ligne d’horizon ?
C’est-à-dire : où sont mes yeux ?
Je suis debout, devant cet escalier, et je vois le dessus de son palier.

Donc mes yeux sont plus hauts que l’escalier entier, je peux donc placer ma ligne d’horizon au-dessus de lui.

Ici, assez haut dans la page, pour avoir la place de le dessiner en entier.


Ici, déjà, tu es perdue ?
Télécharges mes cadeaux pour que tu puisses comprendre la perspective : une vidéo et un fichier pdf !

perspective-formation-en-ligne-débutant-cadeau-gratuit
Dis-moi qui tu es :
Aucune donnée enregistrée ne sera divulguée à des tiers.
PS : vérifie que tu aies reçu le premier email dans toutes tes sections de messagerie !

Combien de points de fuite placer, et où ?

L’escalier n’est ni à gauche de moi, ni à droite, et j’en vois les deux côtés.

Je suis donc en perspective oblique, à deux points de fuite.
Je place ces derniers sur ma ligne d’horizon.

Je les place ? Non !
Mieux encore : je les visualise. Ils sont en dehors de ma page, toujours sur la ligne d’horizon.
Il te faut là imaginer que ta ligne d’horizon se poursuit en dehors de ta page.

Si tu places tes points de fuite sur ta page, ton escalier va être beaucoup trop déformé.

Comment placer son escalier ?

Je vois l’escalier de dessus, et de face. Je n’ai ni à tourner les yeux à gauche, ni à tourner les yeux à droite. Je vais donc le placer au centre de ma page.

Pour bien débuter, repère les inclinaisons les plus visibles de l’escalier. Pour moi, c’est son palier.

Je trace donc des lignes qui le dessine, afin d’avoir les premières lignes de fuite de mon dessin. Cela me donne un « plan » : le palier.

Les lignes de fuite sont placées.

Détermination du volume de l’escalier

Dans ma page, j’ai besoin d’avoir de la place pour dessiner l’ensemble de l’escalier.
Je dois donc maintenant mesurer et reporter ses proportions.

Pour ce faire, je dessine son palier : il me permet de visualiser le volume de l’escalier, par projection mentale.
Tu peux aussi placer les points les plus à droite, à gauche, en haut et en bas de ton escalier, avant de subdiviser sa hauteur.

Dessin du volume de l’escalier

Construction des marches dessinées

Tu peux subdiviser la hauteur de ton escalier à ce moment-là : dessine alors toutes ses hauteurs de marche, puis rejoins leurs sommets aux points de fuite.
Je te montre ici le principe en détails. Pour ma part, je choisis de dessiner les marches l’une après l’autre, en commençant par le haut.

Je descends tout droit, verticalement, la hauteur de ma première marche.
En effet, en perspective oblique, les hauteurs ne sont pas déformées.

Je rejoins ensuite le point nouvellement formé à MES pointS de fuite imaginaireS. (lignes jaunes)

Dessin, en lignes jaunes, des lignes de fuite dessinant la première marche

Je prolonge la ligne de fuite (jaune) de gauche : elle correspond au dessus de la deuxième marche !
Je descends la hauteur de la deuxième marche, et je rejoins le point nouvellement formé à mES pointS de fuite imaginaireS. (lignes vertes).

Dessin, en lignes vertes, des lignes de fuite dessinant la deuxième marche

Et je recommence ce principe autant de fois que j’ai de marches.

L’objectif ici est de s’appuyer sur ce point de fuite, pour former un « éventail » de lignes : ce sont les lignes qui dessinent les marches.
Il y en a deux :

  • un éventail à gauche, qui est l’ensemble des lignes de fuite rejoignant le point de fuite de gauche,
  • et un éventail à droite, qui est l’ensemble des lignes de fuite rejoignant le point de fuite de gauche,

Si l’on ne respecte pas ces éventails, l’escalier sera déformé et/ou pas juste en perspective.

J’explique plus en détails ce principe, dans la vidéo ci-dessous, à partir de la minute 02’50 :

NOTA BENE : les lignes qui dessinent le dessus des marches contre le mur (lignes roses), suivent le même principe d’éventail, en allant rejoindre le point de fuite… de gauche !

  • Les deux côtés courts de la marche rejoignent le même point de fuite,
  • Les deux côtés longs de la marche rejoignent le même point de fuite : l’autre !
Lignes de fuite dessinant le dessus des marches, contre le mur.

Finitions : ligne de terre et piliers

Ajout des lignes au sol.

Dans mon cas, je retourne à la structure générale de mon escalier, et dessine les lignes qui le relient au sol (lignes oranges du bas). En effet, j’ai choisi d’ajouter les marches par le haut.

Dans ton cas, tu auras peut-être déjà dessiné les lignes du sol, si tu as dessiné le volume entier de ton escalier avant de diviser sa hauteur par le nombre de marches.

Structure de l’escalier dessinée.

On a par contre certainement besoin de finir par dessiner l’épaisseur des piliers s’il y en a.

Détails et mise en couleurs

Tu peux, et je compte sur toi pour le faire, ajouter des détails comme le carrelage, et les ombres !
C’est là que l’élève dépasse le maître 😉

A très bientôt !

dessin-en-voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 15 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, archive, other.